Le métier de rédacteur web expliqué à ma grand-mère

Temps de lecture : 4 minutes

À une époque, on était marchand, paysan ou médecin. Personne ne se demandait à quoi on employait nos journées. Aujourd’hui, les intitulés de postes sont tellement abstraits que je ne comprends pas ce que fait la moitié de mes contacts LinkedIn. Et ce doit probablement être la même chose pour eux : rédactrice web, ça veut dire quoi au juste ?

À moins que vous n’exerciez un métier intelligible (du genre pompier ou infirmier), vous avez forcément vécu ce moment gênant. Quelqu’un vous demande ce que vous faites dans la vie et vous répondez chef de projet domotique. Un ange passe, tandis que votre interlocuteur hoche la tête comme s’il savait de quoi vous parlez. Heureusement, certaines personnes sont plus franches ou moins scrupuleuses que les autres, et vous avouent la vérité. Grâce à leurs questions, vous apprenez à mieux expliquer votre métier. Jusqu’à arriver au discours rôdé d’une minute maximum qui doit rendre votre activité professionnelle compréhensible pour tous, au moins dans les grandes lignes.

Récemment, un article de Maddyness recommandait de savoir pitcher votre startup à votre grand-mère. Personnellement, j’éviterais, car ça fait déjà deux mots que Mamie Odette ne comprend pas. Mais sinon, j’aime l’idée. Comment décrire le métier de rédacteur web pour que tout le monde, y compris ma grand-mère, puisse comprendre ce que je fais de mes journées ? C’est parti.

Le métier de rédacteur web en quelques mots

Si je devais résumer mon métier, je dirais que j’écris tous les textes qu’on trouve sur le web. Les sites Internet, les blogs, les sites de vente en ligne… Potentiellement, je peux être amenée à rédiger tout ça.

La rédaction web est un métier à la croisée du journalisme, de la communication et bien sûr, du web. Il demande une parfaite maîtrise de la langue (orthographe, grammaire, syntaxe, vocabulaire…) et des règles de l’écriture web. Il exige aussi de la curiosité, un esprit critique et de synthèse.

Matériellement, le rédacteur web n’a besoin que d’un ordinateur et d’une connexion Internet (c’est pourquoi beaucoup s’auto-proclament rédacteur web sans savoir ce que ce métier implique vraiment). Il peut exercer au sein du service communication d’une entreprise, dans une agence de communication web, ou à son compte.

Quel type de textes le rédacteur web écrit-il ?

Les pages web

Lorsque vous visitez le site web de Pierre Martin, chauffagiste de son état, il y a de grandes chances pour que celui-ci ait été écrit par un rédacteur web. (À moins que Pierre Martin, en plus d’être un as en pose de pompes à chaleur, écrive des sonnets sur son temps libre. Mais c’est plutôt rare.)

Pierre Martin en pleine session rédaction.

Souvent, les entreprises ont autre chose à faire que de se torturer avec le contenu texte de leur site Internet. C’est normal, écrire n’est pas leur métier. Et le temps que Pierre Martin consacre à accoucher péniblement d’un paragraphe bancal, il pourrait le consacrer à gagner de l’argent en réparant des chaudières. Il va donc déléguer cette tâche à un autre professionnel.

Les grandes entreprises qui en ont les moyens ont leur(s) propre(s) rédacteur(s) web en interne. Les autres confient la rédaction de leur site web à une agence ou un professionnel indépendant. Page d’accueil, page à propos, présentation de l’équipe, de l’offre commerciale, témoignages clients… Rédiger ces textes, c’est le travail du rédacteur web qui respecte l’identité de l’entreprise, ses objectifs, sa stratégie marketing…

Les articles de blog

Le rédacteur web écrit grosso modo pour deux types de blogs :

  • Les blogs monétisés : tenir un blog représente énormément de travail. Il y a la rédaction d’articles, mais aussi la modération et la réponse aux commentaires, l’animation de la communauté, la communication sur les réseaux sociaux, la négociation des partenariats, d’éventuels évènements extérieurs… Certains blogueurs deviennent de véritables chefs d’entreprise et gagnent partiellement ou complètement leur vie grâce aux revenus de la publicité, de l’affiliation, la rédaction d’articles sponsorisés… Certains délèguent parfois l’écriture de posts à des rédacteurs web.
  • Les blogs d’entreprises : de plus en plus de sociétés tiennent des blogs où elles traitent des thèmes qui touchent à leur métier. Ce « marketing de contenus » a trois objectifs principaux : être bien référencé dans Google, asseoir son expertise dans un domaine, et transformer ses prospects en clients.

Les fiches-produit

C’est comment d’écrire des fiches-produits de skimmers ?

Quand vous faites un tour sur le site de Décathlon pour comparer les mérites respectifs du sac de couchage Ptisom et du duvet Grododo, vous ne pensez sûrement pas au rédacteur web qui a écrit ces descriptifs. (Et je vous comprends.) Pourtant, derrière chaque fiche-produit se cache une petite main. Bien souvent, c’est plus un job alimentaire qu’une véritable vocation. Mais on a la droit d’être passionné par les skimmers de piscine ou les plaques induction, après tout.

La rédaction de fiches-produits peut être un exercice très plaisant quand elle touche à un domaine qui nous intéresse. Par exemple, je peux tout à fait m’amuser à rédiger pour un site qui vend des produits écologiques ou pour la course à pied. Pour le reste, je passe mon tour.

Quand le rôle du rédacteur web dépasse son métier

Parfois, le rédacteur web peut rédiger d’autres textes qui ne relèvent pas vraiment de son métier :

  • Des articles pour des médias et revues en ligne : ici, on est entre le journalisme et la rédaction web, car aux techniques d’enquête et d’écriture journalistiques s’ajoutent les contraintes du web. On peut parler de journalisme web.
  • Des newsletters, communiqués ou dossiers de presse qui relèvent de la communication web.
  • Des posts Facebook, tweets, etc. : là, c’est du community management.

Bref, ces tâches ne relèvent pas strictement du métier de rédacteur web. Mais beaucoup d’entre eux possèdent plusieurs cordes à leur arc, n’est-ce pas ?

Qui sont les clients du rédacteur web ?

En résumé, le rédacteur web peut écrire pour :

  • Les entreprises : de tous les secteurs et de toutes les tailles, de l’artisan indépendant à la multinationale.
  • Les magazines, revues et médias en ligne (même si dans l’idéal, ceux-ci ne feraient travailler que des journalistes qu’ils paieraient en piges plutôt qu’à la facture).
  • Les blogueurs professionnels, quand ceux-ci n’ont plus le temps de tout écrire eux-mêmes.
  • Les agences de communication web quand elles intègrent à leur offre la rédaction de contenus textuels.
  • Les sites e-commerce qui font rédiger leurs descriptifs produits.

Rédacteur web, un métier, mille réalités

Comme dans beaucoup de domaines, on ne peut pas donner de définition unique et précise du métier de rédacteur web, tant celui-ci est diversifié.

Certains se spécialisent sur un type de texte, d’autres sur un domaine (comme moi sur le développement durable), et d’autres encore préfèrent ne pas se spécialiser. Suivant les centres d’intérêt et les compétences des uns et des autres, ce métier n’aura pas du tout le même visage.

J’espère toutefois que ce portrait à gros traits vous aidera à comprendre le métier de rédacteur web, quand faire appel à lui et quoi lui demander.

(Bisous Mamie.)

One Comment

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *