Créer un blog d’entreprise pour booster votre référencement

pourquoi créer un blog d'entreprise ?

Aujourd’hui, Philippe Oberlé vous parle du blog d’entreprise et de ce qu’il peut apporter à votre business. Consultant SEO à Strasbourg, il accompagne les entreprises engagées dans la RSE et les éco-entrepreneurs dans le développement de leur visibilité sur Google. Il anime également le site Green-economy.fr, le blog des acteurs de l’économie verte. À lui le clavier !

Créer et animer un blog d’entreprise présente de nombreux avantages pour développer votre visibilité en ligne. Publier régulièrement du contenu éditorial vous permet en premier lieu de vous adresser à vos clients. Mais aussi de diversifier votre stratégie de mots clés, d’envoyer des signaux positifs à Google et de développer une vraie stratégie de netlinking (échange de liens). Découvrez comment la rédaction web sur un blog professionnel peut donner un sérieux coup d’accélérateur à votre référencement naturel.

Un blog d’entreprise pour signaler à Google que votre site est en vie !

Google apprécie la nouveauté. Les sites qui sont souvent mis à jour arrivent en général en premier dans les résultats de recherche. C’est pourquoi les sites de média et d’actualités sont souvent très bien référencés. Mais pourquoi ? Lorsque vous publiez régulièrement, les Google Bot ou « crawlers » – les programmes chargés d’explorer le web pour indexer les pages – reviennent plus souvent sur votre site pour indexer les nouveaux contenus.

Pour signaler à Google que vous publiez de nouvelles pages, mettez en place un fichier sitemap.xml sur votre blog. Si vous utilisez WordPress, vous pouvez aisément générer un sitemap avec le plugin gratuit Yoast SEO. Il faut ensuite l’ajouter dans votre Google Search Console pour accélérer l’indexation des pages. Cet outil gratuit mis à disposition par Google surveille l’indexation et vous informe d’éventuels problèmes rencontrés par les robots de Google lorsqu’ils explorent votre site.

La rédaction de contenu web, un investissement

Lors de mes expériences, j’ai souvent remarqué que le contenu éditorial était considéré comme une charge. D’un point de vue comptable, il faut donc faire le maximum pour optimiser les coûts de la production de contenu. Conséquence ? Les rédacteurs en entreprise ou agence ont un quota de contenus à produire dans la journée. Ou pire, la production de contenu est externalisée dans des agences offshore à Madagascar ou ailleurs. Vous vous retrouvez donc avec du contenu texte, certes optimisé avec des mots clés, mais indigeste pour le lecteur. C’est clairement un très mauvais choix stratégique, et j’insiste lourdement là-dessus. Laissez-moi vous expliquer pourquoi.

Ces textes souvent appelés « contenus SEO » sont destinés uniquement à positionner un site sur Google pour des requêtes précises. Ça marche, ou plutôt ça a marché, pendant un temps. Ce type de contenu peut très bien se positionner, mais ça ne va pas durer.

Pourquoi ? Google retient en réalité entre 200 et 300 critères pour positionner les pages dans son index. Parmi ces critères, le moteur de recherche analyse les interactions des visiteurs avec chaque page. Il prend en compte le temps passé, le nombre de pages vues, les partages sur les réseaux sociaux, etc.

blog d'entreprise et google analytics
Les statistiques « utilisateurs » d’un site dans Google Analytics

Si votre contenu n’apporte aucune valeur ajoutée pour le lecteur, il quittera rapidement votre site. Après avoir gravi les positions rapidement, votre site reculera petit à petit et finira par disparaître de la 1ère page des résultats. C’est encore plus vrai sur des requêtes concurrentielles.

Un contenu de très bonne qualité peut générer un trafic conséquent pendant des mois voire des années si vous le mettez à jour régulièrement. Il doit donc être considéré comme un investissement plutôt qu’un coût à optimiser.

Un blog pour faire copain avec Google Panda

blog professionnel googleDepuis la mise à jour de l’algorithme baptisée Panda survenue en 2011, Google pénalise les contenus de faible qualité. Pour limiter ce risque, il faut éviter :

  • le contenu dupliqué ;
  • les pages de moins de 300 mots ;
  • le content spinning : utiliser un programme pour générer de nouveaux textes à partir de textes existant ;
  • le cloaking : créer du contenu uniquement visible pour les moteurs de recherche sur vos pages.

Même si ces pratiques ne concernent qu’un nombre limité de pages, gardez en tête que la pénalité peut impacter tout le site.

Développer la longue traîne

La longue traîne en SEO fait référence aux requêtes de plus de 3 mots clés, qui drainent individuellement peu de trafic. Mais la somme des visiteurs qu’elles attirent représente la grande majorité de votre trafic.

Ces requêtes sont en augmentation constante sur Google, car les internautes posent de plus en plus souvent des questions précises. La recherche vocale influence aussi cette évolution.

Il est beaucoup plus facile de se positionner sur la longue traîne : les expressions longues étant moins recherchées, la concurrence est moins importante sur ce type de requête, et votre blog d’entreprise a plus de chances de remonter dans les résultats de recherche.

Il y a plusieurs avantages à se positionner sur les expressions de longue traîne :

  • Elles sont de plus en plus nombreuses (voir les « People Also Ask » : les recherches associées en bas de page des résultats de Google) ;
  • Se positionner en première page est plus facile car la concurrence est moins élevée ;
  • Créer un grand nombre de contenus pour la longue traîne augmente vos chances de vous positionner sur la moyenne traîne et finalement sur vos expressions les plus concurrentielles ;
  • Avec des contenus longs et sémantiquement riches, vos pages peuvent se positionner sur des dizaines voire des centaines d’expressions de longue traîne.

Créer des silos et optimiser le maillage interne

Pour une arborescence optimisée à la fois pour le SEO et pour vos lecteurs, mieux vaut segmenter votre site en fonction des intentions de recherche. Terminé le menu du type “Accueil – Prestations – Solutions – Références – Contact”. Au contraire, chaque lien de menu doit donner une indication sur ce que le visiteur trouvera en cliquant sur le lien.

Chaque silo correspond à un thème. À l’intérieur de chaque silo, les pages sont liées entre elles (maillage interne) et celles situées en bas de l’arborescence du site « poussent » les pages mères accessibles via les liens de menu. Avec cette stratégie, il est possible de se positionner sur la longue traîne (avec les pages situées les plus loin dans l’arborescence) puis sur la moyenne traîne, et enfin sur les expressions les plus concurrentielles.

blog d'entreprise et maillage interne

Le « siloing » est une technique avancée. Un travail important s’avère nécessaire en amont, particulièrement sur la stratégie éditoriale et le choix des mots clés. Ces éléments déterminent l’architecture du site. L’idée est de segmenter les contenus en fonction de l’intention de l’utilisateur, et non plus en fonction de l’offre de l’entreprise. Pour mettre en place une telle stratégie de content marketing, mieux vaut vous entourer d’experts capables de vous conseiller.

Netlinking : développer votre popularité avec le link baiting

Le blog d’entreprise permet de travailler et d’optimiser 2 des 3 piliers du référencement naturel : la sémantique et la popularité. Cette donnée est calculée par le PageRank, un algorithme de Google qui lui permet d’attribuer un score de popularité à une page. Le calcul se base sur la quantité ET la qualité des liens pointant vers une page web. Google ne communique ni sur le fonctionnement de l’algorithme, ni sur le score des sites évaluées. Heureusement, il existe des outils pour réaliser des estimations. Citons le Domain Authority de Moz ainsi que les Trust Flow et Citation Flow de Majestic.

Vous vous demandez certainement : comment gagner des liens ? La technique du Link Baiting consiste à publier des contenus originaux à haute valeur ajoutée et les partager sur les réseaux sociaux. Les liens naturels qu’ils engendrent ont beaucoup de valeur, car ils sont créés spontanément par les webmasters de chaque site, contrairement à des inscriptions dans des annuaires ou à l’achat d’articles sponsorisés. Cette technique de netlinking possède aussi l’énorme avantage de ne pas être sanctionnée par Google et son filtre Penguin qui a été le fossoyeur de nombreux sites depuis sa sortie en 2012.

Alors, qu’attendez-vous pour lancer votre blog d’entreprise ?

Merci à Philippe Oberlé pour cet article !

1 réaction sur “ Créer un blog d’entreprise pour booster votre référencement ”

  1. corde a sauter Réponse

    Voici un bon article qui rappelle les fondamentaux d’un blog.
    Par contre, créer un blog revient en quelques sortes à créer un site, car en terme de temps, de contenu et de référencement cela peut devenir chronophage…mais lorsque l’on aime les choses bien faites, on ne compte pas.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *