Quels sont les avantages à travailler avec un freelance ?

Temps de lecture : 5 minutes

avantages de travailler avec un freelance

Il arrive souvent qu’une entreprise compare les avantages et inconvénients de recourir aux services d’un freelance plutôt que d’embaucher. Pour se décider, encore faut-il qu’elle sache vraiment ce qu’est la collaboration avec un indépendant ! Les questions de statuts et de contrats étant complexes et rébarbatives pour tout le monde, beaucoup d’incompréhensions et d’idées reçues perdurent. Freelances ou entreprises susceptibles de faire appel à un indépendant, cet article vous aidera à démêler le vrai du faux.

Travailler avec un freelance : les idées reçues

Déléguer à un freelance coûte moins cher

J’entends souvent des absurdités du style « l’avantage d’un freelance c’est qu’il n’y a pas de charges à payer ». Pas besoin d’entrer dans les détails des charges pour affirmer que ce n’est pas vrai. (Et ça tombe bien, car le détail des charges n’intéresse personne d’autre que votre comptable – et encore.)

Prenons un exemple simple : les congés payés. Ce n’est pas parce qu’ils n’apparaissent pas sur la facture que votre prestataire n’en a pas tenu compte en faisant son devis. Contrairement au salarié, le freelance ne bénéficie pas d’un quota de jours qu’il peut poser sans incidence sur son revenu mensuel : c’est pourquoi il doit prévoir ses vacances en amont. Et donc intégrer leur coût dans ses prix.

L’indépendant étant une entreprise à lui seul, il facture en tenant compte de ses congés, du temps qu’il passe à se former, à prospecter, à s’occuper de la paperasse… Ce qui lui permet de s’assurer un revenu lorsqu’il ne travaillera pas (ou pas sur de la production facturée).

Ainsi, lorsqu’il a correctement fixé ses prix, le freelance affiche un tarif journalier qui peut paraître élevé… Quand on ne sait pas tout ce que je viens d’expliquer. (Mais maintenant, vous SAVEZ.)

Dans les faits, faire appel à un freelance s’avère souvent moins cher… Mais pas pour les bonnes raisons ! Beaucoup d’indépendants se sous-vendent par crainte de ne pas décrocher de missions ou parce qu’ils ont mal fixé leurs tarifs. Or ils seront obligés de rectifier le tir s’ils veulent vivre de leur activité.

Recourir à un freelance, c’est moins de paperasse

Avantages et inconvénients de recourir à un freelance
Si seulement.

Collaborer avec un indépendant, c’est moins de paperasse… Oui, mais il en reste quand même un peu.

Dans un monde qui tourne rond, un freelance envoie a minima un devis détaillé à son client. Celui-ci signe et donc accepte le devis, qui fait office de contrat. Puis le client reçoit une facture d’acompte qui représente (plus ou moins) un tiers du montant total et de la durée de la mission.Ce n’est qu’à de cet acompte que le prestataire est tenu de travailler. D’autres factures d’acompte peuvent suivre, en fonction du montant global. Elles permettent au freelance d’éviter les problèmes de trésorerie, car nombreux sont les clients qui mettent deux mois à régler un travail achevé… (Quand ils paient bien sûr.)

Malheureusement, en vrai, ça ne se passe pas toujours comme ça. Beaucoup de freelances craignent d’importuner leur client avec la paperasse et donc de perdre une mission. Marrant comme ce qui est parfaitement normal pour un salarié devient soudainement insurmontable quand c’est pour un indépendant ! Or se passer d’accords écrits est une pratique dangereuse : en cas de litige ou de défaut de paiement, pas de preuves… Et donc aucune protection pour se retourner. J’ajouterais que si des clauses particulières sont nécessaires (confidentialité par exemple), mieux vaut rédiger un contrat de prestation de services.

Les avantages à travailler avec un freelance

Maintenant qu’on a démonté les deux principaux arguments qui poussent les entreprises à travailler avec des indépendants, passons en revue les véritables avantages de ce type de collaboration. Car rassurez-vous, je ne viens pas de scier la branche sur laquelle je suis assise… Il m’en reste quelques uns dans la hotte.

Plus de flexibilité et de réactivité

Comme je l’expliquais plus haut, faire appel à un freelance ne devrait pas vous permettre d’économiser sur les charges. (Donc les méthodes de Deliveroo et consorts sont – comme vous le savez – parfaitement scandaleuses.)

Pour autant, cela reste financièrement intéressant, car vous ne payez des compétences pointues qu’au moment précis où vous en avez besoin… Contrairement au cadre en CDI qui négociera le salaire équivalent à son niveau de compétence.

Déléguer une mission à un freelance plutôt que recruter vous autorise plus de flexibilité et de réactivité pour répondre aux fluctuations de votre activité. Car même l’embauche en CDD nécessite un processus de recrutement, des formalités administratives plus importantes, des indemnités de fin de contrat… Tout ceci est essentiel pour protéger le salarié, mais pas toujours facile à assumer pour une entreprise.

Avec un indépendant, il n’y a pas de contrat de travail, pas de bulletins de salaire… Devis et factures sont fournis par le freelance, et un contrat de prestations peut être rédigé assez simplement. Administrativement, c’est effectivement un peu plus simple.

Ajoutons aussi que le freelance est un temps partiel « naturel ». Alors qu’un employé n’accepterait probablement pas un contrat de 10h, un prestataire est habitué à jongler avec plusieurs clients à la fois.

Quels avantages à travailler avec un freelance ?
Et hop là.

Bien évidemment, flexibilité et réactivité ne signifient pas que votre prestataire est tenu de répondre dans l’heure à vos e-mails ou de se mettre au garde-à-vous dès que vous avez une mission pour lui. Il a d’autres clients, et une vie personnelle aussi !

Moins de risques qu’avec une embauche

L’avantage d’une collaboration avec un freelance, c’est que l’engagement ne dépasse pas le cadre de la mission elle-même. Une fois celle-ci terminée, les deux parties sont libres. Vous ne touchez donc pas à la masse salariale, et ne devez pas vous acquitter d’indemnités de fin de contrat. Il y a donc beaucoup moins de risques que lorsque vous embauchez un salarié, même en CDD.

Attention, évidemment, à bien définir la mission en amont ! Un cahier des charges précis, un devis détaillé, de l’écoute et du dialogue sont indispensables pour que ça marche. Il n’est pas correct de demander des services supplémentaires en cours de prestation sans rémunérer ceux-ci. Le freelance n’a pas à satisfaire tous vos caprices sous prétexte que vous payez pour un service…

L’accès à un réseau d’experts

Parce que réseauter est indispensable à sa survie, le freelance connaît souvent beaucoup de monde. Son large carnet de contacts l’autorise à proposer une offre qui dépasse ses seules compétences. Un rédacteur web ou un développeur pourront par exemple tous deux proposer un site web complet, l’un faisant appel à l’autre en fonction des demandes (et probablement à d’autres compétences encore : graphisme, communication…)

Un professionnel indépendant est tout à fait capable de fournir une prestation globale. Il peut monter rapidement une équipe projet sur mesure en mobilisant les bonnes personnes de son réseau. N’ayant ni hiérarchie ni besoin de validations, il est souvent plus réactif qu’une entreprise, même agile…

Des compétences pointues

Vous avez besoin d’un site web et vous êtes chauffagiste ? Pour reprendre l’exemple précédent, un développeur ou un rédacteur web peuvent proposer une prestation globale incluant les compétences d’autres professionnels. À réception du devis, l’investissement peut vous paraître élevé… Mais cette dépense est ponctuelle !

Notez bien qu’une « fabrication maison » reviendrait plus cher. Car le temps passé à se former sur la conception de sites web plutôt qu’à faire votre métier, c’est du manque à gagner ! Et surtout, le résultat serait médiocre au regard de ce que peut produire un expert en beaucoup moins de temps.

Collaborer avec un expert freelance
Oups.

Qui plus est, se former en permanence est une obligation pour le freelance qui veut pérenniser son activité. L’indépendant est donc en veille perpétuelle sur son domaine et sur les sujets qui le passionnent. Ce qui est indispensable dans un monde qui change aussi vite…

La priorité du freelance : satisfaire le client

Un freelance livre souvent un travail efficace et de qualité. Ce n’est pas d’un jugement sur le sérieux ou l’implication des salariés, mais une considération pragmatique : si un freelance n’a pas de clients, il ne se paie pas ! Or, de votre satisfaction découleront peut-être d’autres missions, directement ou par bouche-à-oreille… D’où la nécessité absolue de répondre au mieux à votre demande !

Attention, un freelance n’est pas un subordonné. D’ailleurs, il tient à sa liberté (sinon il serait salarié). Sa relation avec son client relève davantage du partenariat. L’un veut des recommandations et des références, l’autre une réalisation de qualité.

Avec son regard extérieur, l’indépendant peut émettre des critiques pertinentes et constructives ou amener des idées nouvelles. Il n’est pas « enfermé » dans une vision d’entreprise ou des routines de travail, et pourra vous aider à vous renouveler. Sa liberté de ton vous sera d’une aide précieuse. Bref, c’est une relation gagnant-gagnant.

Comment trouver un freelance ?

Avant toute chose, il est important de bien définir ses besoins dans un cahier des charges, et de fixer un budget (au moins une fourchette de prix). Pour cela, mieux vaut vous renseigner et comparer, en gardant à l’esprit que prix bas riment rarement avec qualité…

Si les compétences que vous recherchez ne se trouvent pas dans votre réseau direct, prospectez avec les bons outils : privilégiez LinkedIn, qui est le réseau social dédié aux professionnels. La recherche par mots-clés ainsi que les filtres marchent très bien.

Vous pouvez également utiliser une recherche Google classique, ou aller sur des sites recensant les prestataires comme Malt. Un bémol sur ce genre de plateformes cependant, qui tirent les prix vers le bas et agrègent des profils très hétéroclites, de l’expert pointu à l’étudiant qui souhaite arrondir ses fins de mois. Cela n’a rien de mal en soi, mais il vous faudra faire le tri.

Freelance ou salarié, tout dépend de vos besoins !

Pour des besoins spécifiques et ponctuels, faire appel à un freelance a de nombreux avantages… Mais peut-être pas ceux que vous imaginiez avant de lire cet article. Flexibilité, réactivité, expertise, réseau… N’hésitez pas à mobiliser ces atouts quand ils sont pertinents pour vous.

One Comment

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *